La tour de contrôle

Si le grand public a conscience de la présence des aiguilleurs du ciel sur les aéroports dans les tours de contrôle, il a plus rarement conscience que des contrôleurs aériens suivent les appareils sur quasiment la totalité de l’espace aérien français.Ces organismes civils ou militaires sont finalement mal connus aussi, tentons de remédier à cela en commençant par l’aspect le plus « grand public »…

La tour de contrôle [1] constitue donc l’archétype de l’image du contrôle aérien que ce soit dans le cas d’un petit terrain en herbe avec les « tagazous » ou d’un aéroport international avec ses files d’avions de ligne.

Pourtant derrière cette similitude de façade, se cache une réalité beaucoup plus
Ainsi nous allons trouver, sur des petits terrains, un « contrôleur » payé par le gestionnaire mais simplement pour renseigner les usagers : ce dernier ne leur donne donc pas d’instructions… Il s’agit d’un agent A.F.I.S. [2] et le terme employé pour le terrain est alors « terrain AFIS ».

La tour de contrôle de Bordeaux Mérignac

Certaines tours sortent vraiment de l’ordinaire comme cette dernière dessinée par un architecte/designer célèbre : Philippe Starck.

Nous allons trouver ensuite des terrains avec de vrais contrôleurs (qui donnent donc des instructions en plus des informations); ils sont alors dit « contrôlés ». Ces contrôleurs peuvent être militaires ou civils en fonction du trafic et de la nature du terrain.
Il peut même y avoir des contrôleurs civils et militaires. Dans le cas de ces terrains, qui restent encore de taille modeste, le contrôleur s’occupe des avions qui sont à proximité immédiate du terrain mais nous verrons les détails sur ces espaces un peu plus tard. Les autres variantes ne sont qu’une reproduction à une échelle supérieure du modèle précédent… Ainsi avec l’importance croissante du trafic, l’espace associé au terrain va croître et les avions vont être pris en charge de plus en plus tôt par un service dit « d’approche ». Les grands terrains disposent de services spécialisés comme le prévol, le sol (charger de faire la circulation au sol)…

  1. [1] Dans le cas d’un terrain gérant un trafic commercial assez important, il sera souvent fait référence à une approche. Le nom souvent associé à ce genre d’organisme est alors Centre de Contrôle d’Approche ou CCA.
  2. [2]pour Aerodrome Flight Information Service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *