Vrai – Faux : les Airways (AWY)

Si vous tombez sur certains forums aéronautiques sur internet, une question qui provoque souvent des débats concerne les airways (AWY). Répondons à quelques unes de ces questions…

L’airway est un espace aérien contrôlé.

Vrai ! L’airway, réglementairement, constitue une forme spécialisé de CTA, c’est à dire un espace aérien ne commençant pas au sol. Il s’agit donc bien d’un espace aérien contrôlé. La principale confusion résulte de la classe d’espace de cette airway : en France, en dessous du niveau 115 (11500 pieds), les airways sont dites de « classe E » or, dans ces espaces, les vols évoluant à vue (VFR) ne sont pas obligés de contacter l’organisme du contrôle qui gère l’espace concerné.

L’airway est un finalement un gros couloir.

Faux ! En fait une airway se base sur des moyens de radionavigation qui peuvent être plus ou moins espacés. Afin de s’assurer de la sécurité par rapport au relief, par exemple, il est défini une « aire de protection »  qui peut s’évaser justement si les moyens de radionavigation sont éloignés[1]. Bref, effectivement, dans la majorité des cas, les airways ressembleront à un « couloir » mais il en existe aussi qui vont s’avérer plus larges au milieu des tronçons.

Un VFR doit obtenir une clairance avant de rentrer dans une airway.

Vrai et Faux ! Si nous parlons de la partie classée E (plancher jusqu’au FL115), le VFR n’a aucune obligation d’établir un contact radio. Par contre; au dessus, le pilote devra obtenir une clairance comme pour tout autre espace de classe D. Par contre, en dessous du niveau 115, il faut bien se rappeler que les conditions VFR dans l’airway sont différentes de celles hors de cette dernière.

Airway est le nom des routes aériennes empruntées par les avions.

Faux ! Le terme « airway », tout du moins en France, ne couvre que les « routes aériennes » dans l’espace « inférieur », c’est à dire dont le plafond se situe au FL195. Au dessus, les routes sont appelées PDR pour les routes permanentes (PreDeterminated Route) ou CDR pour les PDR dont l’utilisation est soumise à des conditions spéciales. Dans les conditions, nous trouvons principalement les activités des zones militaires.

Tous les avions doivent voler sur une route.

Faux ! Les routes dont font partie les airways ne servent avant tout qu’à donner des axes de circulation qui peuvent être planifiés. Cette planification permet de distribuer aux différents organismes concernés le plan de vol. Certaines contraintes peuvent imposer un vol strictement dans les limites de l’airway (ou de la route de manière générale). Les raisons sont multiples : relief environnant incompatible avec l’altitude de l’avion[2], zone militaire active, évitement d’un organisme non prévu sur la route initiale et qui ne pourrait pas prendre en compte le vol, etc…

En VFR, si je vole dans une airway, je risque de passer près d’un IFR.

Vrai ! Même si les IFR sont assez rares en dessous du niveau 115, l’essentiel du trafic étant composé de trafics militaires (hélicoptères de l’ALAT), de vols d’entraînement (FTO) et de quelques IFR privés, un appareil évoluant en VFR pourrait en croiser un… Or si le VFR respecte les règles de la semi-circulaire, il pourrait se trouver à 500 ft seulement. Il n’y a pas de normes certes mais 500 ft, ça reste proche d’autant que, si par hasard, l’avion en question était équipé d’un TCAS, cette distance déclencherait une résolution amenant l’IFR à entreprendre une manoeuvre d’évitement.

Si vous avez d’autres questions à poser ou des précisions à apporter, n’hésitez pas à poster un commentaire…

  1. [1]Il s’agit, ni plus ni moins, que d’introduire un facteur d’incertitude en fonction de l’éloignement de l’aide.
  2. [2]Sortir le vol de sa route reviendrait à l’envoyer percuter le relief.

2 réflexions au sujet de « Vrai – Faux : les Airways (AWY) »

  1. Merci pour toutes ces infos, en effet pas évident de les découvrir à travers les outils de formation PPL.
    Quelques petites questions :
    En VFR, quelque soit le niveau, quel est l’organisme à contacter ? en dessous du FL115, le SIV devrait suffire, mais au dessus ?
    J’imagine difficilement croiser en VFR > FL115 sans contact radio.

    Si les AWY ne sont pas des « couloirs », comment connaitre exactement leur forme ?

    Bonne continuation

    • Bonjour,

      Les éléments caractéristiques d’une airway se trouvent dans l’AIP France. Concernant, la forme et la largeur, le plus simple reste de considérer des couloirs de 10 NM de large (les cas qui dérogent, en France, sont rares et l’exemple en FIR sud-est a disparu).

      Concernant l’organisme à contacter, là, il faut reconnaître que ça se complique… En effet, il n’y a pas de règle générale puisque ça va dépendre de l’airway et la seule référence fiable est, encore une fois, l’AIP France difficile à trimbaler à part en format numérique. Par contre, il y a une volonté de faire des SIV jointifs en France ce qui amènerait, normalement, à appeler le SIV pour les FL<115 voire pour les FL<145. Globalement, au dessus du 115 voire du 145, le centre en route régional est concerné.

      Pour ce qui est de voler au dessus du FL115 sans contact radio, il faut avouer que c'est rare puisque limité aux zones de LTA déclassée (partie de LTA au dessus de certains reliefs).

      Bons vols!

      Chak!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *