Une notion de base: la F.I.R.

Un beau ciel bleu avec un grand soleil… Quelques petits nuages aux formes bien nettes de ci de là qui se déplacent au gré des vents. Peut-être quelques oiseaux qui planent ou chantent… Le ciel peut avoir une apparence si simple et si agréable… Mais dès que les lois et les réglementations s’en mêlent, ça devient beaucoup plus complexe ! Oublié le ciel bleu et vous commencez à broyer du noir ! Bon c’est exagéré mais il n’est pas si rare de trouver des portions d’espace aérien où il est difficile de savoir qui fait quoi et pour qui…

Nous allons donc avancer doucement pour ne laisser personne en chemin.

La Flight Information Region ou F.I.R.

Illustration du découpage en FIR de notre espace aérienLa FIR ou Région d’Information de Vol (Flight Information Region) peut être définie de la manière suivante : «Espace aérien de dimensions latérales définies à l’intérieur duquel le service d’information de vol et le service d’alerte sont assurés.»

Inspiré(e) ? C’est la définition donnée par la Règlementation de la Circulation Aérienne, livre de chevet des contrôleurs (du moins de ceux qui n’ont pas encore terminé leur formation).
Deux petites précisions :

  • Le Service d’Information de Vol consiste à fournir aux usagers les informations qui sont utiles ou nécessaires pour effectuer un vol dans des conditions aussi sûres que possible. Il peut s’agir d’informations météorologiques, d’informations sur des systèmes en panne, etc.
  • Le Service d’Alerte consiste à assurer un suivi des avions qui en ont fait la demande implicite ou explicite afin que des opérations de recherche et de secours soient menées si on venait à envisager l’éventualité d’un accident.

Pour revenir sur notre définition, une FIR n’est ni plus ni moins qu’un volume défini arbitrairement dans lequel on va essayer de s’assurer du bon déroulement des vols en assurant un suivi et en fournissant des informations.

Une limite supérieure peut être fixée pour cette région. Dans ce cas, il y aura une Région Supérieure d’Information de Vol (U.I.R. pour Upper Information Region) qui surplombera donc la FIR.

En France, on a défini 5 FIR et 1 UIR. Chaque centre de controle gère une FIR et l’UIR a été répartie entre ces cinq mêmes centres. La limite FIR/UIR se situe au niveau FL195 soit 19500 ft (un peu moins de 6000m)

Ce premier découpage très simple n’est que le premier pas vers un univers particulièrement complexe. Nous allons aborder à présent les types de circulation aérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *