Un outil indispensable : le radar secondaire

Nous avons entrevu le fonctionnement d’un radar primaire qui nécessite un système d’identification, système connu sous le nom d’I.F.F. Comme souvent, ces techniques furent adaptée dans le civil et cette évolution allait devenir la base de la détection pour le contrôle aérien. Continuer la lecture

Visualisation : Passé, Présent et Futur

Dans un autre chapitre, nous avons pu étudier brièvement les deux principaux radar utilisés dans l’aéronautique civile. D’autres systèmes existent et mériteront quelques explications dans des développements futurs. Nous allons nous intéresser à un point essentiel : la visualisation. Cet aspect des choses appartient à la fois au passé, au présent et au futur. Continuer la lecture

ERASMUS, un projet sympathique

En Route Air traffic Soft Management Ultimate System ou ERASMUS correspond à un concept en phase d’expérimentation dans le cadre du projet européen connu sous le nom de SESAR. Il s’agit donc d’un projet européen qui vise à perfectionner le système de contrôle aérien dans les années 2013-2020. Continuer la lecture

Phraséologie, jargon et alphabet international

« Fox Fox Alpha, autorisé atterrissage piste 28, vents 270 degrés pour 12 noeuds. » Ce pourrait être un message sur un terrain quelque part en France. En fait nous n’allons pas nous limiter à la phraséologie: nous allons aussi nous intéresser au « jargon » aéronautique. Continuer la lecture

Un archaïsme : le strip et le stylo (1ère partie)

Tableau de strips

Tout travailleur a besoin d’outils pour mener à bien son travail et le contrôle aérien n’échappe pas à la règle. Par contre, il existe un léger paradoxe en contrôle aérien : la technologie de pointe cottoie des techniques archaïques. Il y a une raison simple à ça: l’obligation de résultat… Le contrôle aérien n’autorise pas l’essai, chaque action menée doit être un succès sous peine de conséquences graves… Aussi les technologies utilisées doivent-elles être éprouvées, sures et performantes.
Continuer la lecture