Le Hij hack d’un avion est-il possible [MàJ]?

hijhack - hack d'un avion

Dans un précédent article, je vous parlais d’un hacker qui s’interrogeait sur la sécurité des systèmes aéronautiques reposant sur l’ADS-B. Ma conclusion de l’époque était de dire que, a priori, ça ne devait pas poser trop de problème en soit et qu’il restait peut être une vulnérabilité côté bord difficile à évaluer. Un expert en sécurité informatique, Hugo Teso a présenté une « proof of concept » intéressante lors de la conférence « Hack In The Box » d’Amsterdam le 10 avril dernier… Lire la suite

Des risques avec l’ADS-B ? [MàJ]

Message ADS-B illustrant une intervention lors de la DEFCON 20

Difficile de nier son côté Geek et l’un des blogs incontournables à mon sens dans ce domaine est celui de Korben… Dernièrement, il a fait un résumé des thèmes abordés lors de la DefCon 2012 et j’ai été surpris d’y voir un thème orienté aéronautique : la sécurité de l’ADS-B… Lire la suite

Les unités dans le contrôle aérien

Si dans notre vie quotidienne, nous roulons avec une vitesse en kilomètres par heure, si nous pesons en tonnes ou en kilogrammes, si nous mesurons en kilomètres ou en mètres, il n’en demeure pas moins que nous avons tous conscience qu’il existe des unités « exotiques ». Nous utilisons ainsi couramment les pouces pour mesurer les diagonales des écrans informatiques. D’autres sont connues mais spécifiques à un domaine : le noeud ou le mille nautique sont le lot commun des marins. L’aéronautique a, elle aussi, ses unités. Lire la suite

l’A400M certifié en Europe

Airbus A400M certifié par l'EASA

L’EASA (ou AESA pour Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) a délivré, il y a quelques jours, le certificat de navigabilité de l’Airbus A400M. Il devrait progressivement supplanter les Transall et certains des Hercules qui écument nos espaces aériens…

Les avions militaires sont souvent problématiques en contrôle aérien car exemptés de beaucoup de choses : 8.33, RVSM, RNAV, etc…  Malgré les programmes de modernisation souvent mis en place pour certains avions à bout de souffle, l’émergence d’un nouvel appareil ne peut aller que dans le bon sens, a priori.